• 06 63 45 92 92
Pension alimentaire

Pension alimentaire

Agence de détectives privés, nous sommes spécialisés dans la résolution des conflits liés à la sphère conjugale, et notamment ceux engendrés par un divorce. La dissolution d’un mariage est toujours une épreuve pénible, mais elle l’est d’autant plus lorsque des enfants sont indirectement impactés et que leur bien-être est en jeu. Une fois le système de garde décidé, il faut se pencher sur la question de la pension alimentaire, qui génère bien souvent des tensions entre les deux ex-époux. Pour régler ce problème et commencer au plus vite sa nouvelle vie, il est parfois nécessaire d’avoir recours à un détective privé.

Quelles obligations en matière de pension alimentaire ?

L’équation divorce et enfant ne veut pas systématiquement dire pension alimentaire. Dans le cas d’une garde partagée, qui implique que le ou les enfants passent une semaine chez leur mère et une semaine chez leur père, la question de la pension alimentaire ne se pose généralement pas. On considère en effet que les frais sont égaux et correctement répartis entre les deux bourses des parents.

En revanche, si l’un des deux assume plus de dépenses que l’autre, comme la cantine, l’abonnement à une activité extra-scolaire, l’achat de vêtements ou de fournitures pour l’école, cela implique que celui qui ne s’encombre pas de tels frais verse une pension alimentaire à l’autre. Ce mode de fonctionnement est généralement mis en place par des ex-époux qui ont divorcé à l’amiable et qui n’ont donc pas de mal à s’entendre sur un montant suffisamment élevé pour couvrir ce budget additionnel.

Il peut arriver cependant que l’un des deux parents n’ait pas autant de moyens que l’autre. Dans cette situation, celui qui a le revenu le plus important peut être amené à verser une pension alimentaire afin de maintenir le niveau de confort de ses enfants lorsqu’ils ne sont pas à sa propre charge. Une somme doit alors être déterminée en fonction de la situation financière des deux parties, qui peuvent ici être en désaccord.

Cela se complique encore davantage quand l’un des deux parents obtient la garde exclusive des enfants, car l’ex-conjoint est contraint de lui payer une pension alimentaire. Si ce dernier ne peut refuser de se soumettre à cette obligation, il peut néanmoins en contester le montant et se montrer dur à la négociation.

Enfin, pour des raisons indépendantes de sa volonté, comme la perte d’un emploi par exemple, le conjoint qui reçoit la pension alimentaire peut être amené à vouloir la revaloriser.

Rôle du détective privé dans la négociation de la pension alimentaire

Quel que soit votre cas de figure, nous sommes à votre écoute et vous proposons un détective privé pour trouver rapidement une solution à votre problème.

Grâce à notre savoir-faire, nous sommes en mesure de faire une enquête de solvabilité de votre ancien conjoint afin de prouver que celui-ci a les moyens de vous verser une pension alimentaire du montant que vous désirez. Nous faisons alors des recherches pour déterminer sa situation financière (revenus, découvert régulier ou dépenses extravagantes, épargnes diverses…) et évaluer son patrimoine.

Nous récoltons pour vous toutes les preuves nécessaires pour obtenir une pension alimentaire calculée de façon juste, à la fois en adéquation avec les dépenses que vous réalisez pour le bien-être et l’éducation, et le coût de la vie, qui ne cesse d’augmenter.

Le montant de votre pension alimentaire vous convient, mais votre ancien partenaire ne veut plus la payer, prétextant un changement dans sa situation financière ou une impossibilité temporaire de la verser ? Nous pouvons également intervenir afin de vérifier la véracité de ses propos et vous éviter ainsi de perdre de l’argent pendant plusieurs mois.


Dans la même catégorie :